Démarche 

Avant de commencer ma peinture.  Je cherche le meilleur sujet.  Je cherche, le corps ou le visage qui va sublimer l’humain dans ce qu’il a de divin.  Je cherche, le wow, la séduction et l’émerveillement.  Le corps qui représente la beauté et l’expression de l’univers.  Je préfère travailler avec différentes photographies.  Car je n’ai pas de sujet unique.  Je prends un œil que j’aime sur une image, une bouche sur une autre, un corps et des vêtements provenant de différentes images qui me font vibrées individuellement, mais d’une façon tout à fait différente et inattendue une fois assembler.

 

 Je m’installe confortablement, j’ouvre mon logiciel avec une page blanche du format que je privilégie.  J’avoue avoir mes favoris.  Ensuite, je crée un fond en cherchant la couleur qui m’inspire.  C’est une première approche, car je me donne la possibilité de modifier tout cela à la fin.   Je donne à l’œuvre, sa vie, son cheminement personnel.  C’est selon mon émotion du moment.  Ma connexion initiale change beaucoup avec le temps. 

 

Voici le moment important où je vais assembler mon sujet.  C’est celui que je travaille le plus longtemps.  J’aime beaucoup délaisser un travail en cours pour en faire un autre et y revenir plusieurs semaines plus tard.  Je ne suis satisfait que lorsque j’ai envie de voir ma peinture imprimer sur toile.  Car malgré ce que l’on peut croire, la peinture numérique est très proche de la peinture traditionnelle.  Je travaille sur une page blanche avec une multitude de pinceaux.  Mais son mode de diffusion est celui d’une photographie ou d’une sérigraphie.

Peu importe, car le plus important, c’est qu’une œuvre me fasse vibrer.  Comme les personnes attentives peuvent le constater.  Je suis particulièrement influencé par le cinéma et la bande dessinée.  Ce sont mes principaux chemins vers le rêve en commun.

Before I start painting, I look for the best subject. I look for the body or face that will sublimate the human being in what is divine about him. I'm looking for the wow, for seduction and wonder.


The body that represents the beauty and expression of the universe. I prefer to work with different photographs, because I don't have a single subject. I take an eye I like on one image, one mouth on another, a body and clothes from different images that, individually, make me vibrate, but once assembled they do so in a completely different and unexpected way.


I settle in comfortably, open my software with a blank page of the format I prefer. I admit I have
my favorites. Then, I create a background by looking for a color that inspires me. This is a first
approach, because I give myself the opportunity to change all that at the end. I give my work its life, its personal journey. It depends on my emotions at the time. My initial connection changes a lot over time.


Then comes the important moment, when I assemble my subject. This is the one I work the longest. I really like to leave one work in progress to do another and come back several weeks later. I am only satisfied when I want to see my painting printed on canvas. Because despite what we may believe, digital painting is very close to traditional painting. I work on a blank page with a variety
of brushes. But its mode of distribution is that of a photograph or a serigraphy.


It does not matter, because the most important thing is that a work makes me vibrate,as attentive people can see. I am particularly influenced by cinema and comics. These are my main paths to
the common dream.