pic26b.jpg

Lestampe numérique est une forme d’art qui a pris naissance dans les années 1990. Les techniques traditionnelles de peinture sont appliquées à l’aide d’une tablette graphique et d’un logiciel. Les instruments d’aujourd’hui permettent des mouvements d’une grande précision.


La peinture numérique est très proche de la peinture traditionnelle, elle en diffère cependant sur son processus qui est non linéaire et l’absence de support physique. Il est en revanche plus facile aujourd’hui de rendre une impression d’art de grande qualité. En ce point précis, elle rejointe la photographie artistique ou bien la sérigraphie.

 

Démarche 

Avant de commencer ma peinture.  Je cherche le meilleur sujet.  Je cherche, le corps ou le visage qui va sublimer l’humain dans ce qu’il a de divin.  Je cherche, le wow, la séduction et l’émerveillement.  Le corps qui représente la beauté et l’expression de l’univers.  Je préfère travailler avec différentes photographies.  Car je n’ai pas de sujet unique.  Je prends un œil que j’aime sur une image, une bouche sur une autre, un corps et des vêtements provenant de différentes images qui me font vibrées individuellement, mais d’une façon tout à fait différente et inattendue une fois assembler.

 

 Je m’installe confortablement, j’ouvre mon logiciel avec une page blanche du format que je privilégie.  J’avoue avoir mes favoris.  Ensuite, je crée un fond en cherchant la couleur qui m’inspire.  C’est une première approche, car je me donne la possibilité de modifier tout cela à la fin.   Je donne à l’œuvre, sa vie, son cheminement personnel.  C’est selon mon émotion du moment.  Ma connexion initiale change beaucoup avec le temps. 

 

Voici le moment important où je vais assembler mon sujet.  C’est celui que je travaille le plus longtemps.  J’aime beaucoup délaisser un travail en cours pour en faire un autre et y revenir plusieurs semaines plus tard.  Je ne suis satisfait que lorsque j’ai envie de voir ma peinture imprimer sur toile.  Car malgré ce que l’on peut croire, la peinture numérique est très proche de la peinture traditionnelle.  Je travaille sur une page blanche avec une multitude de pinceaux.  Mais son mode de diffusion est celui d’une photographie ou d’une sérigraphie.

Peu importe, car le plus important, c’est qu’une œuvre me fasse vibrer.  Comme les personnes attentives peuvent le constater.  Je suis particulièrement influencé par le cinéma et la bande dessinée.  Ce sont mes principaux chemins vers le rêve en commun.